Le banc du village

le pouvoir, c'est de s'asseoir

Les sans-dents et les sans-coeurs

Poster un commentaire

Autour de nos salles réservées venaient trotter les vieillards de l’asile d’à côté en bonds inutiles et disjoints. Ils s’en allaient crachoter leurs cancans avec leurs caries d’une salle à l’autre, porteurs de petits bouts de ragots et de médisances éculées. Ici cloîtrés dans leur misère officielle comme au fond d’un enclos baveux, les vieux travailleurs broutaient toute la fiente qui dépose autour des âmes à l’issue des longues années de servitude. Haines impuissantes, rancies dans l’oisiveté pisseuse des salles communes. Ils ne se servaient de leurs ultimes et chevrotantes énergies que pour se nuire encore un petit peu et se détruire dans ce qui leur restait de plaisir et de souffle.

Vous aussi, comme Céline le fait ici un million de fois mieux que votre petit esprit, vous nous entraînez dans un voyage au bout de la nuit monsieur le Président. Vous n’êtes pas vieux, mais vous êtes déjà très courbé pourtant vous aussi. Oh mais non, pas sous le poids des ans, mais sous le poids des 87% qui accablent votre responsabilité.

Etre à 13%, c’est être très bas, c’est être dans la fange.Mais ne vous inquiétez pas, je l’aime moi la fange. La fange, c’est de la terre, c’est ce qu’il y a de plus beau. Et nos problèmes viennent de ce qu’on la respecte plus la fange. On fait les pédants. On croit pouvoir se passer d’elle. On n’aime plus se salir les paluches, un costard c’est pas fait pour s’essuyer dessus pas vrai ? Et il faut bien les porter ces costards bien taillés qui coûtent la peau des fesses. C’est pas moderne la fange. C’est la vieille France. Alors la fange hop, goudronnée! Comme ça ça roule mieux les voitures dessus. Celles des riches comme celles des pauvres. La preuve que vous voulez le bien général. Tout le monde devrait être content.

Bah c’est pas votre faute m’sieur Hollande. Entre vos électeurs effarouchés qui vous conspuent et les électeurs des autres camps qui se rengorgent copieusement dans leur irresponsabilité quinquennale, vous êtes pas plus con ni mauvais qu’un autre hein. Ces sans-dents qui mangent la terre pourrie ils n’y comprennent rien à ces sans-coeurs aux dents longues qui les toisent de chaque élection avec leurs sourires immuables. Et puis comme l’a dit Céline, qui n’est pas le dernier vainqueur d’une Star Academy, ces sans-dents eux aussi ils sont pleins de haine. Cette haine qui s’est déposée sur leur coeur à l’issue des longues années de servitude. Finalement, c’est la preuve que ce sont des perdants cette lenteur qu’ils ont mis à acquérir cette haine. Vous le cynisme vous l’avez appris sur les bancs de l’école, vous étiez brillant., dans cette belle école de la République où l’on n’enseigne plus qui est Céline et qui est la France et qui est la fange.

Soyez prudent monsieur le président, avoir les dents longues ça n’empêche pas de se faire mordre. Elles sont déjà là, dans le même enclos que vous, les prochaines hyènes que les sans-dents auront cérémonieusement élues pour dévorer votre carcasse.

Rappelez-vous une dernière fois Céline : c‘est des hommes et d’eux seulement qu’il faut avoir peur, toujours.   

Pas de la fange.

Publicités

D'accord, pas d'accord ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s