Le banc du village

le pouvoir, c'est de s'asseoir


1 commentaire

Que cache la monnaie du capitalisme ?

Une chose qui semblerait si logique, allant de soi , naturelle, n’existe étrangement pas en économie : une théorie monétaire des prix. Dans le système capitaliste, l’argent et les prix n’auraient donc aucun autre rapport entre eux qu’un rapport psychologique, inconscient et inaccessible. Alors que l’économie orthodoxe s’ingénie à empiler des équations surréalistes pour ne pas voir ce qui n’est pas censé exister, intéressons-nous pour notre part à ce qu’est vraiment l’argent.
 « L’homme est un animal qui échange » Adam Smith

La monnaie

La monnaie est une représentation de l’équivalent valeur des produits échangés.  C’est un instrument qui n’a pas vocation à conserver une richesse de manière concrète et tangible. La monnaie non capitaliste est donc uniquement un instrument d’échange sans valeur intrinsèque.

Monnaie-métal (ou monnaie-marchandise)

Chemin faisant, les métaux se sont révélés être les supports les plus utilisés pour tenir lieu de monnaie-marchandise. Leur usage monétaire s’est particulièrement développé dans le bassin méditerranéen à partir du Bas Moyen-Age. Ce sont les marchands eux-mêmes qui firent principalement frapper monnaie car les métaux avaient une valeur élevée, étaient malléables, et se prêtaient donc bien à conserver cette valeur dans les formes les plus compactes et les plus durables possible. La valeur était donc capitalisée. Lire la suite

Publicités